Rechercher des nouvelles

Par catégorie

Par mot-clé

Par date

Entretien avec M. Héctor López Santillana, Maire de León

Nous vous présentons la version complète de l'entretien avec le Maire de León-Guanajuato publié dans le cadre du Bulletin 32 de l'AIVE!

04-06-2021    Publications

Comment décririez-vous la ville de León ?

León est connue comme le Berceau de la Municipalité Libre, en raison d’un événement qui a eu lieu le 2 janvier 1946, au cours duquel les léonais ont offert leur vie pour que leur décision lors des élections soit respectée.

Nous avons été confrontés à des guerres, des épidémies et des pandémies, des inondations, des crises économiques, mais nous avons réussi à aller de l’avant grâce à la solidarité et à la synergie entre la société et le gouvernement. Nous n’attendons pas que d’autres résolvent nos problèmes, nous agissons.

C’est ce qui a fait de León une ville florissante, prospère, dynamique, avec des personnes courageuses, qui lèvent la main et ne baissent pas les bras, qui savent travailler ensemble et qui se sont levées, même si la vie veut nous mettre à genoux. 

Au cours des années où vous avez été à la tête du gouvernement de León, quels ont été les principaux défis et quels aspects de la gestion municipale avez-vous privilégiés ?

Il est important de mentionner que cela a été six ans de travail, nous avons été le premier gouvernement de continuité dans l’histoire de León.

Cela nous a permis de mettre en œuvre et de mûrir un changement de modèle, afin d’inclure dans le développement tous ceux qui avaient été marginalisés ; nous appelons ce modèle « de la périphérie au centre ». Nous avons fait des progrès pour résoudre les problèmes d’insécurité, de dépendances, de manque d’opportunités et pour atteindre une paix durable, où tous les citoyens et citoyennes se sentent inclus dans le développement. 

Quel rôle l’éducation citoyenne a-t-elle joué dans cette gestion ?

Dans le cadre de la vision de la Ville Éducatrice, nous cherchons à provoquer un changement intégral de l’environnement, en faisant des citoyens des agents éducateurs, en transformant notre ville en une classe à ciel ouvert dans laquelle chacun des principes de la Charte des Villes Éducatrices est promu et vécu.

J’ai invité les citoyens et citoyennes à ne pas tendre la main pour recevoir un soutien, mais à la lever et à participer. Parce qu’une Ville Éducatrice peut être réalisée avec une vision critique constructive et coresponsable.

Dans le cadre de cette vision, nous avons mis en œuvre des programmes tels que Promoteurs Citoyens, Lab León, les Promoteurs Sportifs ou l’inclusion de jeunes dans les Conseils Citoyens pour connaître leur vision dans la construction d’une Ville Éducatrice. 

D’un point de vue général, quel impact pensez-vous que le travail avec l’approche de Ville Éducatrice a eu sur votre ville ? En quoi votre leadership à la tête du gouvernement local s’est-il engagé dans cette direction ?

À la lumière de la Charte des Villes Éducatrices, nous avons promu le travail articulé entre les différents départements de l’administration municipale et la société civile par le biais de la Table de Liaisons de Ville Éducatrice. Cette table agit comme un phare où les décisions et les actions sont prises conjointement à travers l’élaboration de politiques publiques ayant une vision éducatrice.

Nous nous sommes attelés à la tâche de systématiser et de partager nos bonnes pratiques au sein de la Banque des Villes Éducatrices, en plus de participer aux espaces de dialogue et de formation dont dispose l’Association elle-même. Nous avons enregistré 28 projets qui sont pour la plupart mis en œuvre par les secteurs de l’administration municipale, ainsi que par les 4 institutions de la société civile organisée.

Pourquoi la participation citoyenne a-t-elle été et est-elle un axe important de votre mandat ? Pouvez-vous expliquer une initiative à cet égard ?

Nous aimons voir les citoyens comme des agents de changement, avec leurs propres réflexions, comme des personnes capables d’analyser et de proposer des solutions.

C’est ainsi que nous avons mis en place une plateforme avec des données ouvertes sur la sécurité, l’utilisation des ressources, l’environnement, etc. Avec la stratégie Voie Directe (Via Directa), nous nous rendons au moins une fois par semaine dans les quartiers et les communautés rurales pour que les personnes puissent nous exposer leurs préoccupations. En outre, pour la première fois, nous avons pu faire en sorte que les représentants des communautés rurales puissent être élus démocratiquement, et non pas nommés par le maire.

Nous continuerons à travailler pour lutter contre l’indifférence, et j’inviterai toujours les Léonais à se mettre en difficulté, car ce n’est qu’ainsi que nous parviendrons à transformer notre ville. 

L’initiative « Réseaux de femmes sans violence » a remporté le Prix Villes Éducatrices aux bonnes pratiques en éducation citoyenne au travers la participation en 2018. Qu’est-ce que ce prix a impliqué pour la Ville et pour l’initiative ?

 Le Programme « Réseaux de Femmes sans Violence » consiste à réunir des femmes de quartiers et de communautés afin de prévenir la violence et de promouvoir l’organisation communautaire et la sororité. De 2015 à ce jour, plus de 18 349 personnes ont rejoint les réseaux.

Recevoir le prix en 2018 nous a donné l’opportunité de positionner León à l’international et de faire connaître ce programme éducatif. Cette stratégie a fait l’objet d’un article dans le magazine portugais indexé « Kul-tur », ce qui nous a permis d’en faire connaître les réalisations et qu’elle puisse être reproduite dans d’autres espaces. Aujourd’hui, les Réseaux de Femmes sans Violence sont reproduits dans des villes telles qu’Irapuato et Guanajuato. En outre, la stratégie a été adoptée par l’Institut de l’État pour les Femmes de Guanajuato (IMUG), avec l’engagement de la reproduire dans les différentes municipalités de notre état.

León dirige le Réseau Mexicain des Villes Éducatrices. Quel potentiel ce réseau a-t-il pour aborder les problèmes et les besoins des villes membres ?

Coordonner les efforts du Réseau Mexicain a été un privilège, car cela nous a permis de tisser un réseau au niveau national de villes qui partagent une vision et qui cherchent à s’accompagner mutuellement dans cette tâche. Nous avons travaillé pour augmenter le nombre de villes du Réseau et nous avons réussi à intégrer quatre nouvelles villes.

En 2019, nous avons accueilli le Congrès National des Villes Éducatrices, « La Ville Éducatrice, créer des espaces pour la paix ». Nous avons eu plus de 500 participants qui, pendant les deux jours de la rencontre, ont pu écouter des experts, partager des bonnes pratiques, ainsi que faire des visites techniques de projets dans la ville qui promeuvent cette vision de Ville Éducatrice.

Dans le même esprit de renforcement de la formation des fonctionnaires de nos villes, nous avons signé un accord avec le Centre International pour la Promotion des Droits Humains, catégorie deux de l’UNESCO, pour offrir un atelier sur les droits humains aux fonctionnaires des villes membres.

L’existence de ce réseau s’est avérée particulièrement précieuse en des temps complexes et incertains tels que ceux que nous avons connus avec la pandémie de covid-19, car dès le début, nous avons organisé des réunions virtuelles pour partager ce que nous faisions ; par exemple, en collaboration avec le Secrétariat Général, nous avons proposé un webinaire avec le Dr. Joaquim Brugué, un expert des questions de gouvernance, ce qui nous a permis de trouver des stratégies plus adéquates pour faire face à cette urgence mondiale.

Nous vivons des temps difficiles et les gouvernements locaux ont mené les réponses aux multiples crises provoquées par la pandémie mondiale de la COVID-19. Quelles clés votre gouvernement local a-t-il prises en compte pour être aux côtés des personnes qui en avaient le plus besoin et pour lutter contre la croissance des inégalités ? 

 La pandémie a accentué les inégalités existantes et nous a conduits à accélérer le rythme de l’inclusion sociale, mais elle nous a également permis de prendre conscience de l’importance d’accélérer les processus de manière numérique.

C’est pourquoi nous nous sommes transformés en tant que gouvernement pour servir la population, grâce au Transport Urbain Inclusif, à la sécurité alimentaire, aux consultations médicales à domicile, à la facilité d’effectuer des procédures gouvernementales à distance et à l’adaptation de programmes à un format virtuel afin que personne ne soit laissé sans éducation, sans thérapies, etc.

Rien qu’au cours de la première année, nous avons canalisé plus de 500 millions de pesos dans des programmes visant à répondre à l’urgence sanitaire. Je souligne la stratégie León Avec Vous (León Contigo), qui consiste à apporter un soutien économique aux micro, petits et moyens entrepreneurs à la campagne et en ville, des emplois temporaires, un soutien à l’élevage et un programme de dépistage de la covid pour détecter les cas parmi les travailleurs. Nous nous sommes également efforcés de fournir de la nourriture et de l’eau potable aux quartiers et communautés les plus éloignés.

Cela s’ajoute à un paquet d’investissements de plus de 5 milliards de pesos avec l’État, pour faire tourner la roue de l’économie et pouvoir sortir de cette pandémie le plus rapidement possible.

Au cours de ces années de gestion, pouvez-vous nous expliquer certaines des réussites du gouvernement local et les leçons apprises ?

Depuis près de six ans, à León, nous travaillons pour avoir une MUNICIPALITÉ HUMAINE ET INTELLIGENTE, travaillant de la périphérie au centre, durable, inclusive et transparente, avec des canaux de communication directe avec les citoyens, avec une qualité de vie et des services publics efficaces.

L’une des principales réussites est le Programme Éclaire León (Alumbra León). Il y a cinq ans, il n’y avait que 200 luminaires LED à León ; avec ce programme, qui comporte cinq étapes, nous atteindrons plus de 72 000 luminaires. Une fois le projet achevé, la couverture de l’éclairage public municipal sera supérieure à 90 %.

Nous avons généré des économies de plus de 170 millions de pesos, qui sont désormais destinées à des œuvres sociales. Dans les 9 premiers quartiers concernés par ce programme, l’incidence de la criminalité a diminué de 50 à 70 % et en facilitant le travail des patrouilles, les arrestations ont augmenté de 25 %. Nous avons également mis en place le système de Télégestion de l’Éclairage Public, afin de surveiller 24 heures sur 24 le fonctionnement optimal des luminaires des 21 principaux boulevards de la municipalité.

La sécurité est une question prioritaire pour la municipalité de León, c’est pourquoi nous avons créé le programme « Construction d’Environnements Sûrs », dans le but de profiter à notre communauté éducative et de promouvoir la sécurité avec des actions telles que la construction de trottoirs, l’installation de luminaires et de pavage, et l’installation de caméras de surveillance connectées au Système informatique, de Commandement, Communications et Contrôle (C4) dans les écoles situées dans des zones à forte incidence de criminalité. Le but de ce suivi est de permettre de sauvegarder l’intégrité des étudiants, ainsi que d’avoir une réponse plus rapide en cas de commission d’un délit et/ou d’une infraction administrative.

En outre, nous avons fait de grands progrès en matière de sécurité et d’inclusion avec le renforcement de la Police, un nouveau Modèle de Sécurité et de Justice Civique, nous avons réhabilité les cinq accès à la ville, construit plus de 76 km de pistes cyclables, plus d’un tiers de tout ce qui a été construit sous les gouvernements précédents, nous avons construit des logements abordables pour les personnes ne bénéficiant pas de la sécurité sociale, apporté l’eau potable et le drainage dans des zones qui n’en avaient pas, réalisé un investissement historique en matière de bourses, d’infrastructures et d’équipements pour les écoles (90 millions de pesos), en plus de soutenir plus de 1 500 petites et moyennes entreprises en leur fournissant des meubles, des équipements et des outils.

Cette année marque la fin de notre mandat, et bien que je ne sois pas satisfait, je me sens tranquille, car j’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour réaliser des progrès, même avec les contraintes économiques que nous avons connues.

 Toute autre information que vous souhaitez partager avec le Réseau.

Merci aux villes qui se joignent à cet effort, à celles qui ont partagé leurs expériences réussies et à celles qui nous ont permis d’apprendre de leurs meilleures pratiques. C’est cet échange d’idées qui nous permettra de transformer notre réalité.

Nombre des problèmes auxquels nous sommes confrontés dans les villes trouvent leur origine dans le comportement, la culture et les valeurs. Nous devons abandonner l’individualisme et les intérêts personnels, car l’avenir dépendra de la capacité à s’organiser, à vivre davantage en communauté, à être plus participatifs et autogérés. C’est pourquoi León continuera à participer avec beaucoup d’enthousiasme pour faire des principes de la Charte des Villes Éducatrices une réalité.

Bien que nous traversions une période extrêmement complexe, plus nous renforcerons le capital social, c’est-à-dire, plus les citoyens s’impliqueront en participant, en donnant leur avis, en critiquant, mais toujours en contribuant, plus vite nous serons en mesure de réaliser les villes auxquelles nous aspirons tous.

La devise de León est « Le travail triomphe de tout », et c’est avec cette idée en tête que nous irons de l’avant, en proposant, en partageant et en motivant pour rêver le plus haut possible, car si nous pouvons l’imaginer, nous pouvons le réaliser.

Rechercher des nouvelles

Par catégorie

Par mot-clé

Par date

Journée internationale de la ville éducatrice

Prix villes éducatrices

Zoom sur Expérience

Suivez notre Twitter

Jornada de trabajo productiva del proyecto infancia y participación https://t.co/uqMHitOn5k.
Mucho aprendizaje y resultados gracias al taller de Marta Martínez de @DDHH_Infancia y al trabajon en equipo @GREM_UB @GREDI_UB @EducatingCities @unicef_es @UDC_gal @ClaraRomeroPer

🖇️Hoy, reunión técnica de Barcelona, Bruselas y Buenos Aires sobre buenas prácticas cívicas/pre – profesionales innovadoras!
🖇️Aujourd'hui, réunion technique de Barcelone, Bruxelles et Buenos Aires pour échanger des bonnes pratiques civiques / pré-professionnelles innovantes!