Rechercher des nouvelles

Par catégorie

Par mot-clé

Par date

Dialogue des maires des villes éducatrices

Les maires d'Aviles (ES), Cañada de Gómez (AR), Playa del Carmen (MX) et Salvatierra (MX) se sont réunis pour discuter comment faire face aux conséquences de la crise socio-sanitaire causée par la pandémie et pour partager les apprentissages et les défis.

31-07-2020    Réseaux

Toutes ont souligné l’importance des actions éducatives et préventives pour former une citoyenneté responsable. Elles ont également exprimé leur préoccupation pour les effets secondaires psychologiques de la crise et la reprise économique. En ce sens, elles ont souligné l’importance de renforcer le commerce et l’industrie locaux entant que partie intégrante de la solution.

Mariví Moteserín, maire d’Avilés, a affirmé que la crise est l’occasion d’accélérer les changements latents que l’administration locale et la société devaient entreprendre. Elle a presenté 50 mesures du gouvernement municipal pour relancer l’économie locale.

Stela Maris Clérici, maire de Cañada de Gómez,expliqué que l’expérience de la municipalité en matière de cogestion a été d’une grande aide pour la mise en œuvre de solutions dans ce contexte de pandémie. À Cañada, la destination d’un 20% des fonds municipaux est décidée par une gestion participative. Elle a souligné la signature des protocoles, le soutien aux entreprises, les synergies avec le tissu productif et les réponses des bénévoles. La municipalité a surveilée les victimes de violence domestique.

Karla Alejandrina Lanuza, maire de Salvatierra, a expliqué que le COVID-19 a eu un impact significatif sur l’économie locale en tant que ville touristique. De même, les festivals et d’autres activités culturelles ont été touchés. La municipalité a effectué des campagnes de sensibilisation et des tutoriels de soins de santé (+ de 60 ressources imprimées et multimédias) pour faire face aux resistances aux récommandations d’utilisation des masques et la distance interpersonnelle.

Laura Esther Beristain, maire de Playa del Carmen, ville très touristique, a déclaré que la commune est passée de l’un des taux de chômage les plus bas du pays (2,4%) à la perte de plus de 70 000 emplois, suite à la fermeture des hôtels. Cela demande la mise en œuvre de solutions urgentes pour répondre aux besoins essentiels de la population et pour aider des citoyens à retourner dans d’autres États avec leurs familles. La création d’un groupe de travail interdisciplinaire et la réorientation des ressources vers les services de santé ont contribué à éviter l’effondrement. Actuellement, 50 000 emplois ont été récupérés mais la situation n’est pas surmontée. La municipalité travaille pour éduquer les citoyens à prendre soin d’eux-mêmes, mais 20-30% de la population refuse de se discipliner.

Le dialogue a ete moderé par Mme Laura Villanueva, membre du Secrétariat de León Guanajuato, ville coordinatrice du Réseau mexicain des villes éducatrices.

Rechercher des nouvelles

Par catégorie

Par mot-clé

Par date

Suivez notre Twitter

Seguimos construyendo un #León de Primera, una Ciudad Educadora.

Se llevó a cabo la Presentación del Acuerdo de Colaboración entre el Centro Internacional para la Promoción de los Derechos Humanos UNESCO y nuestro municipio.